image par défaut

Ce patronyme fameux dans le monde politique britannique est d'abord celui de Joseph, qui fut ministre des Colonies de 1895 à 1903, puis celui de son fils Sir Austen, ministre des Affaires étrangères de 1924 à 1929, et enfin celui du demi-frère de ce dernier, Sir Arthur Neville, premier ministre et signataire des accords de Munich en 1938, mais qui dut se résoudre à la déclaration de guerre contre l’Allemagne un an plus tard. Si les historiens retiennent de Chamberlin ses délicates manœuvres pour préserver la paix, les spécialistes du costume, du moins sur le continent, se contentent de faire l'équation entre "chamberlain" et parapluie.

En effet, la silhouette caractéristiques de Sir Neville Chamberlin, ses gants dans la main gauche, la main droite appuyée sur son fameux parapluie noir et mince, le haut de forme sur la tête, le gilet barré de sa chaîne de montre, sa jaquette de bonne coupe tombant droit sur son pantalon rayé, tandis que le cuir noir impeccablement crié de ses chaussures accroche un reflet : cette silhouette célèbre semblait la véritable incarnation du "british way of life", sûre d'elle, confiante en l'avenir malgré les sombres menaces du conflit mondial. C'est un peu plus tard que le "chamberlain", en français, restera tout naturellement synonyme de parapluie 'parapluie britannique, en soie noire, bien plié dans son étui). La langue anglaise, en revanche, n'a pas conservé ce surnom, car Chamberlain "colle" d'un peu trop près à une période de sombre et amère désillusion.