un parapluie parachute

Connaissez-vous l'histoire de l'empereur Shun que son père, le cruel Ku-Sou, voulait faire disparaître ?

Cela se passait, rapporte la tradition, en 90 av. J.-C Ku-Sou enferma son fils en haut d'une tour et il y mit le feu. Mai Shun imagina de réunir ensemble plusieurs parasols coniques pour sauter de la tour en flammes. Plusieurs inventeur Français tentèrent à plusieurs reprises de mettre au point des dispositifs "volants" inspirés du parapluie et certains modèles fient ainsi quelques modestes vols planés, emportant une nacelle ou l'on avait placé un chien ou un mouton. Joseph Montgolfier alla même jusqu'à réaliser une ombrelle géante de plus de 2 mètres de diamètre. Et Restif de la Bretonne, dans l'un de ses romans, décrit un parapluie servant de parachute. C'est néanmoins le général Beurnouville qui passa à la pratique en 1973 lorsque, fait prisonnier des Autrichiens, il s'échappa de la forteresse d'Olmütz en sautant d'une tour à l'aide d'un parapluie (deux parapluies réunis, précisent même certains). Sa chute d'une trentaine de mètres ne fut pas mortelle, mais il faillit se noyer dans les douves.