canne

Le mot canne apparaît dans la langue française au XIIIe siècle, directement dérivé du latin canna, qui signifie tout simplement roseau. A l'origine, la "canne" désigne un tuyau, une tige creuse obtenue à partir d'un végétal. 'D’où la canne à sucre.) c'est par extension, à la fin du XVIe siècle, que la canne s'applique à cet objet spécialement façonné - qu'il s'agisse d'un bâton ou d'un jonc - sur lequel on appuie la main tout en marchant. Enfin, la canne à pêche est cet accessoire indispensable à un sport largement pratiqué. On la décrit comme une gaule simple ou un assemblage de bambous qui s'emboîtent les uns sur les autres, et au bout duquel on fixe une ligne.

Dans le domaine des cannes surprise, l'un des systèmes les plus étonnants est la canne-canne à pêche. Il en existe des modèles récents : extérieurement, c'est une canne classique à poignée recourbée, relativement fine, en beau bois poli. On dévisse le fût pour libérer le petit dévidoir mince ou est enroulé le fil, ainsi que le flotteur, de forme très effilée. On appuie ensuite sur un bouton et, en l'espace d'une seconde, trois mètres de canne à pêche jaillissent automatiquement dans le prolongement de fût grâce à un dispositif télescopique. la manipulation est très impressionnante, mais elle exige un espace suffisant pour ne pas briser ce délicat mécanisme. Beau gag en perspective, si l'on actionne le déploiement de la canne dans un magasin exigu !