canne magique

Les illusionnistes et les équilibristes, les magiciens et les prestidigitateurs ont toujours affectionné cet accessoire apparemment anodin qu'est le canne. Dans ce domaine très particulier de la magie, du cirque et du spectacle, la canne est souvent très légère, plus ou moins longue, mais avec un pommeau ou un fût qui recèle parfois bien des surprises.

Traditionnellement vêtu de son smoking impeccable et d'un haut de forme "huit reflets", le magicien virevolte dans les plis de sa cape doublée de soie rouge et brandit à la main sa petit canne noire à pommeau blanc. Un geste, et la canne s'ouvre en trépied, le chapeau retourné s'emboîte dessus... et trois lapins en bondissent ! La canne du magicien peut également se rétracter et laisser surgir un parasol de soie qui se déploie aussitôt. Il y a aussi les cannes à mouchoir : l'illusionniste tient dans sa main un grand mouchoir de couleur vive, il s'agite et, d'un seul coup, la lame d'acier dont est constituée la canne se détend pour constituer une belle canne rigide. Lorsque la canne en question est repliée elle tient facilement dans le creux de la main.

Main la magie, c'est parfois aussi, tout simplement, celle de la danse. Comment ne pas évoquer ici la figure si élégante de Fred Astaire, parfaite épure noire et blanche, qui ponctue, notamment dans Top Hat, chacune de ses figures d'un geste de la canne ou du chapeau...