stick pour dandy

Le stock, en français, est une sorte de petite canne mince et souple, qui figurait traditionnellement dans la panoplie du dandy élégant au cours des années 1850- 1880. Le mot lui-même, bref, rapide et cinglant, colle parfaitement à l'image de cette badine, de cette cravache, qui réclamé beaucoup de brio dans le geste. On ne s'appuie pas sur un stick pour s'aider à marcher. On le fait vibrer, on en frappe nerveusement ses bottes, on le coince sous son bras avec un aplomb très martial. Bref, on en joue.

Il faut préciser en outre que stick est un mot anglais qui signifie tout simplement bâton, voire baguette, manche à balai, trique ou morceau de bois. Avec quelques emplois très particuliers, comme le cherry stick (pique-olive en bois pointu pour les cocktails) ou le liptick (bâton de rouge à lèvres).

Avec le Stock, nous passons outre-Rhin. En effet, il s'agit du fameux "Alpenstock", c'est-à-dire du bâton ferré que l'on utilise traditionnellement pour les excursions dans les Alpes, au milieu des gentianes ou des edelweiss.

L'accessoire paraît d'ailleurs aujourd'hui très désuet et appartient à l'uniforme du touriste alpin coiffé d'un chapeau tyrolien et de grosses chaussures que surmontent des chaussettes épaisses en laine naturelle. Le mot Stock, en allemand, veut dire lui aussi bâton de bois, baguette ou canne de marche.