0

Votre panier est vide.

L'âge d'or de la canne
mercredi 1 juillet 2015 13:30:00 Asia/Nicosia | Post sur BALTHAZARD Yoann |
image par défaut

Le XIXé siècle peut être tenu pour le véritable âge d'or de la canne. Sous l'Empire, elle n'est encore souvent qu'un simple jonc, mais à partir de la Restauration, on lui accorde une place hautement privilégiée. Qu'elle soit utilitaire ou décorative, professionnelle ou dotée d'un "système", la canne de marche se démultiplie sous toutes les formes et dans toutes les fonctions.

Pour le dandy romantique comme le bourgeois qui se montre au Boulevard, pour le maquignon qui s'en sert pour mesurer les encolures des bêtes ou pour le notaire qui abrite dans son pommeau son nécessaire à écrire, la canne devient l'attribut indispensable de l'individu dès qu'il sort de chez lui. Une industrie est née et l'imagination des artisans trouve un beau champ d'application.

On emploie pour les cannes élégantes les bois les plus rares : grenadier, bois des îles, oranger, églantier, mais aussi merisier, bambou ou genêt. Le pommeau classique, simplement arrondi, sphérique même s'il est plus ou moins volumineux, cède la place au "bec de corbin" (recourbé) ou au "tau" (en forme de T, à angle plus ou moins droit).

Mention particulière pour les cannes de marche de promenade réservées aux femmes élégantes : elles peuvent atteindre plus de 1,20 mètre, s'ornent d'or, d'argent ou même de diamants, se baguent de métal précieux et s'enrichissent encore de pierres fines enchâssées ou serties. Sous la belle Époque, l'"art nouveau" offre son séduisant répertoire de formes décoratives, dans lequel la canne ornement puise ces femmes-fleurs sinueuses que l'on retrouve sur les pommeaux ciselés. Mais dès les années 1920, déjà, l'emploi de la canne de marche autre que strictement utilitaire décline.

Canne de collection
lundi 17 novembre 2014 19:39:00 Asia/Nicosia | Post sur BALTHAZARD Yoann |
collectionneur de canne africain

Motif idéal pour arborer son fanatisme ou sa passion envers tel ou tel personnage, le pommeau de la canne a servi, au siècle dernier et au début du XXe siècle, à une floraison de sujets anthropomorphes d'une rare diversité.

Citons, par exemple, la canne Beethoven, le buste de Rudolf Valentino, chapeauté et cravaté, le sourcil levé et la mine souriante, vissé au sommet d'une canne de promenade. Voici le buste de Christophe Colomb, pour commémorer la découverte du Nouveau Monde en 1892. Ou bien ce pommeau d'ivoire représentant Chanteclerc, d'après la pièce de Rostand qui connut un énorme succès. Napoléon 1er fut naturellement mis à contribution, de même que la reine Victoria, Marianne, Voltaire ou Clemenceau.

Les campagnes présidentielles aux Etats-Unis furent aussi l'occasion de voir se succéder des cannes aux effigies des candidats T.Roosevelt ou McKinley, Cleveland ou Garfield. Mais le sujet figuré peut également être anonyme ; il s'agit par exemple de l'Incroyable, dont le magnifique bicorne se loge dans le creux de la paume.

Les têtes d'hommes, chevelus ou barbus, joviaux et rubiconds ou au contraire le sourcil foncé au-dessus d'un nez crochu : autant de motifs généralement sculptés sur bois dans la masse, avec un net penchant pour la caricature ou le grotesque, surtout s'il est possible d'exploiter la forme naturelle d'une racine de buis ou d'olivier. La tête de négrillon en ébène est par ailleurs un thème aussi fréquent que la tête de mort en ivoire... cette dernière, au même titre que la tête de clown ou la tête de Chinois, est une forme bien commode pour le pommeau.

Mots clés:

Canne à grenouilles
lundi 25 novembre 2013 13:21:00 Asia/Nicosia | Post sur BALTHAZARD Yoann |
image par défaut

Dans le chapitre "Articles de pêches" du catalogue de Manufrance de Saint-Étienne, dont le lecture recèle d'étonnantes trouvailles, on découvre parmi les anciens numéros une astucieuse canne à grenouilles, accessoire rêvé pour les amateurs de promenades parmi les champs et les prés qui ne dédaignent pas non plus de pratiquer facilement cette "pêche amusante. Personne n'ignore que ce batracien est comestible et qu'un plat de cuisses de grenouilles a toujours flatté le palais des gourmets, même de ceux qui n'aimaient pas le poisson.

"Nous avons donc cru faire plaisir à notre nombreuse clientèle en lui offrant toutes facilités pour se munir dans excellentes conditions du petit attirail nécessaire", précise le catalogue. et de donner les détails techniques de la canne à grenouilles : elle s'obtient en assemblant les deux premiers brins et le brin-lance à ressort métallique livrés avec la canne, laquelle est en bambou avec virole de cuivre et talon de cuivre nickelé. La longueur de la canne montée avec la lance atteint 2,55 mètres et le tout pèse environ 459 g. Il existe également une canne rentrante mixte, pour grenouilles et poissons moyens.

Mots clés:

Canne de collection
mardi 10 septembre 2013 13:13:00 Asia/Nicosia | Post sur BALTHAZARD Yoann |
image par défaut

Les collectionneurs de cannes n'ont que l'embarras du choix, parmi les modèles de toutes les époques, de tous les styles, de tous les matériaux et de tous les emplois. Néanmoins certaines cannes de collection atteignent les cotes les plus élevées dans les ventes et chez les antiquaires : il s'agit en général des cannes du XVIIIe siècle, pour lesquelles les orfèvres anglais, français et allemands ont apporté les mêmes raffinements d’ornementation et de décor précieux que pour ces objets très en voguer à l'époque que sont les tabatières, les boîtes à pilules,les petits nécessaires de dame ou flacons à parfums. Or et argent ciselé, vermeil, émaux, délicates figurines sculptées, guillochages, incrustations de pierres dures (agate, jaspe, lapis, néphrite, etc.) : l'orfèvre ne recule devant aucune fantaisie pour faire du pommeau en porcelaine de Saint-Cloud datée de 1760 peut se vendre facilement 6000 F. Parmi les cannes de collections les plus recherchés, il faut bien sûr faire place à part à celles qui ont appartenu à des personnages historiques, telle celle, très fameuse, de Frédéric de Prusse ou celle de Voltaire. On sait que la canne de Washington fut adjugée vers 1850 pour 5000F, c'est-à-dire environ 9150€. Il faut dire que certains fermiers généraux ou grands financiers ont payé 10 000 écus des cannes de luxe incrustées de pierres précieuses, ciselées comme des objets d'art d'une extrême raffinement, avec pommeau en bec-de-corbin, en mortier, en boule ou en bonnet de juge.

Mots clés:

Anecdotes de la canne de marche
lundi 1 juillet 2013 13:31:00 Asia/Nicosia | Post sur BALTHAZARD Yoann |
image par défaut

Anodine, la canne de marche ? Banal, le parapluie canne ? Désuète, l'ombrelle ? Sans doute, en 2011, ces accessoires du costume apparaissent-ils souvent comme des ustensiles si pratiques et communs qu'on imagine mal leur accorder l'attention que l'on prête à des objets d'art comme l'épingle de cravate...

Et pourtant, en allant un peu plus loin que l'apparence, on découvre avec surprise tout un monde insolite, poétique, rustique ou raffiné qui remonte aux origines de l'humanité. Réduite aujourd'hui à des fonctions purement utilitaires, la canne de marche a connu de fastueuses heures de gloire dont seuls les collectionneurs perpétuent le souvenir. Quant au monde étrange des cannes à système, elles recèlent d'étonnants mécanismes et des surprises aussi renversantes que de cacher, dans un fût, un pommeau ou une poignée, une canne à pêche ou un appareil photo, une table ou un périscope, un violon ou un jeu d'échecs, une trottinette ou un éventail, une trousse à outils ou un nécessaire à couture...

Mais restons simples ! La canne de marche figure depuis des temps immémoriaux dans l'histoire anecdotique du monde. Moïse et son bâton qui fait jaillir l'eau du rocher, les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle et leurs bourdons, la crosse de l'évêque et le caducée du médecin, la canne royale de Louis XIV et le célèbre "jonc" de Charlot, sans oublier celle du dandy de tous les temps, "la canne aux turquoises" de Balzac et celle qui causa la mort de Lully... Des matériaux les plus divers, des formes fascinantes, des anecdotes curieuses, des animaux et des monstres, des bijoux de luxe ou de simples objets de bois taillés au couteau : une encyclopédie ne suffirait pas à clore ce sujet, pourtant réduit aux dimensions d'un fût que termine un pommeau et une poignée.

"Ma canne a plus de succès en France que toutes mes œuvres " écrivait Balzac en 1835 à madame Hanska, un an avant que Delphine de Girardin ne publie une nouvelle intitulée La canne de Monsieur Balzac. Preuve que les sujets apparemment les plus anodins savent susciter la passion des grands esprits. C'est à la même époque que Louis-Philippe, roi des Français, prit l'habitude d'arborer le parapluie canne, sceptre symbolique de la bourgeoisie triomphante. Grâce à la canne de marche, l'histoire se met à vivre d'une autre façon. Au VIIe siècle avant J-C., les rois assyriens ne se déplaçaient sur leurs charriots attelés qu'à l'abri de leurs parasols sacrés.

Canne de marche luxe, ou simples objets fonctionnels, les cannes et les parapluies cannes possèdent leurs secrets et la surprise tient parfois au creux de la main, dans l'arrondi d'un manche ou le modelé d'un pommeau.

Mots clés:

Canne de marche animal
samedi 1 septembre 2012 13:19:00 Asia/Nicosia | Post sur BALTHAZARD Yoann |
image par défaut

Dans le monde fascinant des cannes, cannes simples ou cannes à système, l'animal a toujours occupé une place privilégiée. Voici, à titre d'exemples, les jalons d'une collection exclusivement zoomorphe.

  • La canne-porte-cigarette, en forme de tête d'oiseau.
  • La canne-automate, dont le pommeau en forme de tête d'éléphant, de bouledogue, de singe, de canard, ouvre la bouche, roule des yeux, claque du bec ou tire la langue.
  • La canne-ocarina, en forme de tourterelle.
  • La canne-vaporisateur à pommeau en forme de tête de lièvre, dont les narines émettent le parfum.
  • La canne de dandy pince-gants, en forme de tête de cheval articulée.
  • La canne de pharmacien, dont le pommeau d'ivoire sert de support à un serpent enroulé tenant dans sa gueule des herbes médicinales.
  • La canne-fusil-Remington, à poignée en forme de chien.
  • La canne-dague, à poignée de laiton en forme d'aigle.
  • La canne-stylet à cran d'arrêt, dont le corvin figure un lévrier.
  • La canne-cornet de sourd en argent, représentant un chien loup aux oreilles dressées.
  • La canne de maître saumonnier, traditionnelle en Écosse et que l'on se transmet de père en fils, dont le pommeau figure un superbe saumon, dans le prolongement du fût mais à angle droit

Mots clés:

Loading...